Créer sa SARL : intérêts

Créer sa SARL en 2017 n’a plus, soyons clairs, grand intérêt sauf pour les TPE/PME familiales et qui ont vocation à le rester.

Depuis 2009, la proportion de créations de SARL (autrefois forme sociétaire la plus plébiscitée) est petit à petit grignotée par les SAS (Sociétés par actions simplifiées)qui sont plus modernes et moins rigides dans leur organisation.

L’avantage des SARL, avant, était de permettre que la responsabilité des associés soit limitée à leurs apports et de permettre au dirigeant de SARL, à condition qu’il soit minoritaire ou égalitaire dans l’entreprise, d’être « assimilé-salarié » et donc de bénéficier d’un régime social plus favorable.

Tout cela, aujourd’hui, la SAS le permet, et même en mieux. Reste-t-il donc encore un avantage à créer sa SARL?

Nous en voyons un : la rigidité de la SARL est ce qui fait son inconvénient mais également son principal intérêt, pour les petites structures « sectorielles » (restauration, bâtiment) ou familiales, que l’entrée d’associés extérieurs effraie.

Pour créer sa SARL, point de possibilités infinies mais par conséquent complexes qu’offre la SAS : tout est encadré, codifié dans le Code de commerce et donc, rassurant pour des entrepreneur qui ne veulent pas de projet « évolutif ».

Créer sa SARL : faites appel à un expert

Néanmoins, créer sa SARL reste onéreux car il y a de nombreuses formalités à effectuer, formalités qui doivent également être accomplies en cours de vie sociale (dépôt des comptes sociaux, tenue des assemblées générales,…).

Pour que cela ne soit plus une contrainte, le cabinet d’avocat à Toulouse propose des abonnements tout au long de l’année. Ces abonnements couvrent vos besoins et sécurisent vos projets, pour que le coût ne soit plus un frein qui vous incite à faire appel à prix cassés à des prestataires qui n’ont pas les compétences d’un avocat spécialisé en droit des sociétés.